La révolution prend les champs d’assaut!

Posted by admin on September 03, 2020

Pendant que le Québec vibrait tout entier dans la frénésie des Jeux olympiques en 1976, André Lambert, lui, concluait l'achat de la ferme de son père. Presque 45 ans plus tard, on le retrouve toujours à Ste-Brigitte-des-Saults, à la tête de 760 acres en culture, et fier propriétaire du tout nouveau DM-Air Turbo 4, un équipement d’une conception unique acquis de Machinerie DM, à St-Simon-de-Bagot. Pour André Lambert, le concept mis au point par Marcel Dépault est le secret du succès pour une récolte optimale. Voyez en quoi consiste ce secret dans nos pages. Sur la photo, André Lambert, propriétaire de la ferme du même nom est accompagné de sa conjointe, Pierrette Girouard, et de Marcel Dépault, propriétaire de Machinerie DM, manufacturier d'équipements spécialisés pour l'agriculture, à Saint-Simon-de-Bagot.

Ce n’est pas d’hier que date la relation qui unit André Lambert et Marcel Dépault. Les deux hommes se connaissent depuis qu’André Lambert s’est procuré un exemplaire de la première génération de DM-Air. Quand on a 61 acres en culture de blé, 325 de soya et 374 en maïs, la performance de la machinerie est vitale. Et si M. Lambert est fier d'étrenner sa nouvelle acquisition, un modèle Turbo-4, c'est parce que ce dernier est maintenant offert avec un châssis tandem pour une meilleure flottaison et parce qu'on peut y attacher aussi bien le DM-Air, pour un labour jusqu'à 12 po, que le HD, pour un labour encore plus profond, jusqu’à 20 po.

Ce qui fait le succès de la gamme DM-Air, c’est ce labour vertical de la terre. Marcel Dépault a conçu ses équipements pour qu’ils fracturent et décompactent le sol tout en ne produisant pas de lissage, ce qui permet une meilleure oxygénation et une meilleure rétention de l’eau et des nutriments, à l'endroit même où se forment les racines.

André Lambert a constaté une belle amélioration de ses terres. Le degré de maturité au 24 juillet fait foi des avantages du labour vertical : de belles grandes racines profondes ont permis aux plants d’être bien arrimés en début de saison et de continuer à pousser, même pendant la grande sécheresse qu'on a connue cet été. Comme il le dit si bien : « Le sol est comme un garde-manger comportant plusieurs tablettes. Alors pourquoi se contenter de la tablette du haut? » Devant de tels résultats, il encourage les agriculteurs à s’informer auprès de Marcel Dépault, de Machinerie DM inc. 

Voir l’annonce de Machinerie DM inc. ci-dessus et aux pages 95 à 97 de la revue du mois d'août 2020